CHIENS DE BERGERS DES SHETLANDS Elevage DU VAL DES DELICES DE CHIMENE
CHIENS DE BERGERS DES SHETLANDS                         Elevage DU VAL DES DELICES DE CHIMENE

L'AGILITY

REGLEMENT D'AGILITY DE LA FCI

REGLEMENT D'AGlLITY DE LA F.C.I. 

Compétitions Internationales / Nationales
Le but est de faire du règlement de la FCI un standard pour les compétitions internationales qui serviraient de normes pour les concours internationaux FCI et de directives internationales pour les jugeset les obstacles. Les Organisations Canines Nationales (OCN) l'utiliseront comme base de développementde leurs propres règlements qui ne peuvent différer que pour des accommodements locaux. 

INTRODUCTION 

L'Agility est une discipline ouverte à tous les chiens.
Elle consiste à leur faire négocier divers obstacles dans le but de mettre en valeur leur intelligence et leur

SOUPLESSE

II s'agit d'un jeu éducatif et sportif qui favorise leur bonne intégration dans la société. 
Cette discipline implique une bonne harmonie entre le chien et son maître et aboutit à une entente parfaite de leur équipe, il est donc nécessaire aux participants de posséder les bases élémentaires d'éducation et d'obéissance. 

CATEGORIES 

- A : jusqu'à 35 cm au garrot
- B : de 35 à 50 cm
- C : plus de 50 cm
- D : grandes tailles et molosses


PARCOURS 

Le parcours est composé d'un nombre d'obstacles aussi différents que possible qui, dans leur mise en place sur le terrain, définit la difficulté et la vitesse. Le parcours doit être effectué par le chien dans un temps de base défini et selon un ordre imposé de passage des obstacles. 
 Le terrain nécessaire à l’implantation d'un parcours d'Agility doit être au minimum de 30 x 40 m. Le ring où sera implanté ce terrain doit être au moins 20 x 40 m. Dans le cas de mise en place de deux parcours, il convient de réaliser une séparation fermée avec des barrières ou d'éloigner les rings de 10 m environ. 
 Le parcours proprement dit aura une longueur de 100 à  200 m et selon la catégorie des épreuves comprendra de 15 à 22 obstacles dont 7, au minimum, seront des sauts. Chaque kit d’obstacles comprendra au moins 14 sauts. 
 Les obstacles doubles (qui sont franchis d'un seul saut) auront une largeur totale pour les catégories S: 30 cm, M: 40 cm et L : 55 cm. 
 La distance entre deux obstacles qui se suivent sera 4 à 7m en Small et 5 à 7m en Medium et Large. 
 Le conducteur doit avoir la possibilité de passer de chaque coté de l’obstacle

OBSTACLES 

Les obstacles homologués par la F.C.I. sont les suivants :
Les sauts
Les zones de contact

Autres
- Les haies

- La balançoire

- Le tunnel souple
- Le viaduc ou mur  

- La palissade

- Le tunnel rigide

- Le pneu (standard/ouvrant)

- La passerelle

- Le slalom 
- La table
- Le saut en longueur

Les obstacles ne doivent présenter aucun danger pour le chien et leurs dimensions doivent être conformes aux prescriptions ci-dessous et aux schémas annexés.
La couleur des zones de contacts ne peut être blanche, noir ou brune.

LES HAIES :

      Simple
Hauteur: Catégorie L: 55-65 cm -M: 35-45- S: 25-35 cm

Largeur min.: 1,20 m - max: 1,50m. 

Elles doivent être construites de façons différentes entre les montants :
avec barres (bois ou matière synthétique de sécurité - métal non autorisé)-panneaux pleins -panneaux à claire-voie - panneaux avec balais qui comporteront toujours une barre de chute en partie supérieure. Les barres auront un diamètre de 3 à 5 cm. et peintes en 3 segments minimum de couleurs contrastées.
Les supports de barres, amovibles ou fixes, qui ne sont pas utilisés doivent être enlevés de l’obstacle.
Le montant support des barres aura au minimum 1 m de hauteur. Sa largeur est de minimum 40 cm et maximum 60 cm.
Pour la construction des haies respecter le plan des obstacles. Les montants supports des barres ne peuvent en aucun cas être rendu solitaires.
Les montants supports des barres seront construits de sorte que le chien ne puisse sauter au travers ou passé en dessous.

      Doubles
Les sauts doubles sont composés de deux sauts simples (uniquement équipé de barres). Ils seront placées en ordre croissant avec une différence de hauteur d'env. 15 à 25 cm.
La barre la plus haute - au minimum 10 cm de plus en largeur que la plus basse – est mise à I' arrière et réglée à une hauteur de: L : 55-65 cm; M: 35-45cm et S : 25-35cm
La largeur totale ne dépassera pas: L 55 cm; M 40 cm; S 30 cm.
Les supports de barres, amovibles ou fixes, qui ne sont pas utilisés doivent être enlevés de l’obstacle.

 

LE VIADUC

Hauteur: L : 55-65 cm; M: 35-45 cm et S: 25-35 cm 
Largeur : minimum 1,20 m - maximum 1,50 m - Epaisseur : environ 20 cm à la base et minimum 10 cm au sommet.
Largeur plein comprenant 1 ou 2 ouvertures en forme de tunnel.
Sur la partie supérieure du mur seront posés des éléments amovibles en forme de Ω
Les tours auront au minimum 1 m de hauteur et ne pourront pas être solidaires du panneau central; largeur et profondeur des tours: min. 20 cm - max. 40 cm

 

LE SAUT  EN LONGUEUR

Composé d'éléments ascendant (2 à 5) écartés les uns des autres afin d'obtenir un saut de 0,40 m à 1,50 m, le plus petit élément sera placé en premier.
L: 1,20 -1,50 m (4-5 éléments) - M: 70- 90 cm (3-4 éléments) - S: 40 -50cm (2 éléments) 
Longueur des éléments: 1,20 m minimum. Hauteur de l’élément le plus élevé: 28 cm. Hauteur de l’élément le plus bas: 15 cm. Largeur des éléments: 15 cm, légèrement inclinés. Les piquets doivent être indépendants des éléments. 
Les quatre coins sont matérialisés par des piquets d'une hauteur d'environ 1,20 m. avec protection supérieure. Les piquets ne font partie intégrante de l'obstacle et ne servent que d'aide au jugement. 

 

LA TABLE

Min.: 0,90 x 0,90 m, Max.: 1,20 x 1,20 m - Hauteur: L : 60 cm; S: et M: 35 cm
La table doit être stable avec une partie supérieure antidérapante. 

Un compteur électronique, avec signal sonore après 5 secondes, doit être intégré ou mis sur la table, il sera sensible sur toute sa surface sauf sur une bande de 10 cm en pourtour.
Les coins de la table ne doivent présenter aucun danger pour le chien. La structure de la table ne doit pas empêcher le chien de passer en dessous - la tranche de la table doit être de couleur différente du dessus de la table.  

LA PASSERELLE

Hauteur: Mini 1 ,20 m. max. 1,30 m
Largeur de la planche de marche: 30 cm.
longueur de chaque élément : mini 3,60m, max. 3,80 m.
Le dessus de l'ensemble doit être antidérapant. Les rampes sont pourvues de petits liteaux cloués à espaces réguliers (env. tous les 25 cm) pour faciliter l’accès et éviter les glissades. Ces liteaux auront une hauteur de 5 à 10 mm et une largeur maximum de 20 mm. Les arêtes seront chanfreinées.
Les parties inférieures des rampes devront être peintes (sur le dessus et sur les champs) sur une longueur de 90 cm par rapport au sol pour marquer la « zone de contact». 
Un liteau ne pourra être posé en limite supérieure de cette zone mais au moins à 10 cm.
Des zones électroniques sont permises. Les supports de la passerelle ne peuvent pas dépasser le dessus de la passerelle - leur construction ne pourra en aucun cas empêcher le placement en toute sécurité d'un tunnel en-dessous de la passerelle.

LA BALANCOIRE

Largeur: 30 cm. Longueur mini. 3,65 m, max. 3,80 m.
Hauteur du pivot central par rapport au sol = 60 cm.
Zones de contact idem à celles de la passerelle. Des zones électroniques sont permises.
Elle doit être stable et antidérapante mais ne comportera pas de liteaux.
La balançoire doit être équilibrée, son basculement ne doit être ni trop rapide ni trop dur pour permettre aux petits chiens de pouvoir la faire basculer.
Moyen de contrôle : placer une charge d'un kilo au centre de la zone de contact descendante, son basculement jusqu'au sol doit s'effectuer entre 2 et 3 secondes.
Si cela n'est pas le cas, régler le point de basculement.
L'axe de basculement ne peut pas être à plus de 10 cm de la partie supérieure de la balançoire. 

LA PALISSADE

Composée de deux éléments formant un A
Largeur minimale : 0,90 m qui pourra être portée en partie basse à 1,15 m.
Point le plus haut par rapport au sol : 1,70 m. pour tous les chiens.
La longueur des rampes sera comprise entre 2,65m et 2,75m.
Les rampes sont antidérapantes et pourvues de liteaux cloués à espaces réguliers (tous les 25 cm) pour faciliter l’accès et éviter les glissades.
Les parties inférieures des rampes devront être peintes (sur le dessus et sur les champs) sur une longueur de 106 cm par rapport au sol pour marquer la « zone de contact  ». Un liteau ne pourra être posé en limite supérieure de cette zone mais au moins à 10 cm. Ces liteaux auront une hauteur de 5 à 10 mm et une largeur maximum de 20 mm. Les arêtes seront chanfreinées.
Le sommet de la palissade ne devra présenter aucun danger pour le chien, au besoin on fixera une faîtière de protection en caoutchouc.
La construction ne pourra en aucun cas empêcher le placement en toute sécurité d'un tunnel en dessous de la palissade. 

LE SLALOM

Nombre de poteaux : 12
Les poteaux devront être rigides – diamètre : 3 à 5 cm. et une hauteur de 1 à 1,20 m. Intervalles entre chaque poteau : 60 cm. Les poteaux métalliques ne sont pas autorisés le bois ou matière synthétique de sécurité sont conseillés.

Le support de poteaux aura une épaisseur maximum de 8 mm et une largeur de maximum 8 cm. Les pieds latéraux de slalom ne peuvent être dans le trajet normal du chien. 

LE TUNNEL RIGIDE

Diamètre intérieur: 60 cm. Long : 3 à 6 m. Flexible, il permettra de former une ou plusieurs courbes. 

LE TUNNEL SOUPLE

Entrée en arceau rigide sur une longueur de 90 cm. Hauteur: 60 cm. Largeur 60 à 65 cm. La sortie est en matériau souple dont longueur est de 2.50 à 3.00 m et d’un diamètre de 60 à 65 Cm. 
Si possible la sortie du tunnel sera fixée au sol de manière que les fixations ont une
distance d’environ 50 cm d’une de l’autre, afin de permettre le passage de tous les

chiens. La surface d'entrée doit être antidérapante.
L'entrée doit être ancrée pour éviter tout déplacement. Le bord de l'arceau d'entrée sera pourvu d'un matériau de sécurité.

LE PNEU

Diamètre de l’ouverture : 45 cm à 60 cm. Distance de l’axe du pneu par rapport au sol: « S » et « M » : 55 cm -« L » : 80 cm 
Le pneu sera réglable en hauteur par un système de chaînes ou cordes, des fixations rigides sont exclues.
La partie basse intérieure du pneu devra être obturée par raison de sécurité. La largeur du pneu: min. 8 cm - max. 18 cm. Un pneu ouvrant peut être utilisé.
Les pieds supports seront d'une longueur approximative de 1,5 fois la hauteur du
sol au bord supérieur du pneu en catégorie L.
La largeur du cadre ne peut être supérieure à 1,50 m. La distance entre l'extérieur de pneu et l'intérieur du cadre est minimum 15 cm.
Les matériaux légers ne seront pas utilisés, le pneu doit être solide et stable.

DEPART ET ARRIVEE

Les piquets matérialisant le « Départ » et I' »Arrivée » devront être installés au maximum à 1 m du saut et seront écartés de la largeur de la barre de saut plus 50 cm. à gauche et 50 cm. à droite. Si le chien passe à coté du premier obstacle, il sera sanctionné d’un refus et le chronomètre manuel commencera dés qu’il aura passé la ligne de départ.
II faut laisser assez d'espace pour le chien (au moins 6 m) au  départ et à l’arrivée. 

 

REGLEMENT D'AGlLITY DE LA F.C.I. 

Compétitions Internationales / Nationales
Le but est de faire du règlement de la FCI un standard pour les compétitions internationales qui serviraient de normes pour les concours internationaux FCI et de directives internationales pour les jugeset les obstacles. Les Organisations Canines Nationales (OCN) l'utiliseront comme base de développementde leurs propres règlements qui ne peuvent différer que pour des accommodements locaux. 

INTRODUCTION 

L'Agility est une discipline ouverte à tous les chiens.
Elle consiste à leur faire négocier divers obstacles dans le but de mettre en valeur leur intelligence et leur

souplesse.

II s'agit d'un jeu éducatif et sportif qui favorise leur bonne intégration dans la société. 
Cette discipline implique une bonne harmonie entre le chien et son maître et aboutit à une entente parfaite de leur équipe, il est donc nécessaire aux participants de posséder les bases élémentaires d'éducation et d'obéissance. 

CATEGORIES 

1. La catégorie « S » chiens plus petits que 35 cm au garrot
2. La catégorie « M » chiens de 35 cm et plus petits que 43 cm
3. La catégorie « L » chiens de 43 cm et plus  

PARCOURS 

Le parcours est composé d'un nombre d'obstacles aussi différents que possible qui, dans leur mise en place sur le terrain, définit la difficulté et la vitesse. Le parcours doit être effectué par le chien dans un temps de base défini et selon un ordre imposé de passage des obstacles. 
 Le terrain nécessaire à l’implantation d'un parcours d'Agility doit être au minimum de 30 x 40 m. Le ring où sera implanté ce terrain doit être au moins 20 x 40 m. Dans le cas de mise en place de deux parcours, il convient de réaliser une séparation fermée avec des barrières ou d'éloigner les rings de 10 m environ. 
 Le parcours proprement dit aura une longueur de 100 à  200 m et selon la catégorie des épreuves comprendra de 15 à 22 obstacles dont 7, au minimum, seront des sauts. Chaque kit d’obstacles comprendra au moins 14 sauts. 
 Les obstacles doubles (qui sont franchis d'un seul saut) auront une largeur totale pour les catégories S: 30 cm, M: 40 cm et L : 55 cm. 
 La distance entre deux obstacles qui se suivent sera 4 à 7m en Small et 5 à 7m en Medium et Large. 
 Le conducteur doit avoir la possibilité de passer de chaque coté de l’obstacle

JUGEMENTS
Tous les jugements sont sans appel.

1 ° GENERALITE
L'objectif du parcours est d'amener le chien à passer l’ensemble des obstacles, dans l’ordre prescrit, sans effectuer de fautes, et ceci dans la limite du TPS. Toutefois, le TPS n'est qu'un indice de base, un parcours d'agility c'est un équilibre entre qualité d’exécution et vitesse.
En cas d'ex-æquo, la décision se fera en faveur du conducteur qui aura le moins de fautes aux obstacles.
C'est seulement dans le cas d'égalité de fautes aux obstacles, que l’on tiendra compte pour le classement du meilleur temps. 
Si par hasard deux chiens se trouvaient être ex-æquo, à la fois en pénalités sur obstacle et au chronomètre,
le juge peut demander un parcours supplémentaire pour départager les conducteurs. 

2° PENALITES
 Deux types de pénalités seront appliqués : 
 Pénalités pour dépassement du TPS

 Pénalités pour fautes de parcours
 a) Dépassement du TPS :   1,00 point par seconde

b) Faute d'ordre général : 
- Le conducteur ne doit pas passer entre les poteaux de « Départ » et « d'Arrivée ». S'il le fait, il se verra pénalisé de 5 pts, et de plus le chronomètre se déclenchera dès son passage. 
- Le conducteur qui gagne un avantage en touchant son chien ou un obstacle pendant le parcours : 5 pts (à chaque fois). 
- Le conducteur touche volontairement un obstacle : 5 pts (à chaque fois)

c) Fautes aux obstacles : 
Chaque faute est sanctionnée par une pénalité de 5 pts.
Les tombés : la faute est établie si l’un des éléments tombe avant le passage du prochain obstacle.

Les refus
 cette faute couvre à la fois les arrêts devant l’obstacle ou le chien qui n'est plus en mouvement sur le parcours, les dérobades latérales pour éviter l’obstacle, le dépassement de
l’obstacle, le saut entre le cadre et le pneu. Le chien qui passe le saut en longueur en marchant. Le chien qui met une patte ou la tête dans un tunnel et qui se retire. 

Les zones de contact obligatoire
 : sur la palissade, la balançoire et la passerelle, le chien doit obligatoirement poser une patte, ou au moins une partie de la patte, sur les zones de contact, aussi bien à la montée qu'à la descente. 
Chaque manquement est une faute pénalisée de 5 pts. 
En cas de « refus », le conducteur doit remettre son chien sur l’obstacle refusé sinon il se verra éliminé.
II en est de même pour le slalom où le conducteur doit corriger chaque faute. 
Pour les autres fautes : tombés d'un élément ou manquement des zones de contact, le conducteur est pénalisé mais continue son parcours. 

d) Fautes spécifiques à un obstacle

La table
Le chien devra marquer obligatoirement un temps d'arrêt de 5 secondes sur la table dans la position de son choix, mais il pourra changer de position pendant ces 5 secondes. 

S'il quitte la table avant la fin des 5 secondes et I'ordre du juge, iI sera pénalisé de 5 points et devra remonter sur la table pour refaire ses 5 secondes sous peine d'élimination au prochain obstacle. 
Le décompte commence lorsque le chien est sur la table. Si le conducteur déclenche le comptage électronique il sera éliminé.

                                                                                   B
                                                    ------------------------
                                                    I                             I

                                                    I                             I

 direction du chien      A            I                             I                D
                                                    I                             I

                                                    I                             I

                                                    -------------------------
                                                                    C
Le chien peut monter sur la table par trois côtés : A, B et C.  Si le chien passe sous la table et saute sur celle-ci par le côté D, il sera pénalisé d’un refus, mais ne sera pas éliminé pour avoir négocié un obstacle du mauvais côté.
De même, si le chien glisse de la table, il sera pénalisé d'une faute. II devra alors remonter sur la table par n'importe quel côté pour refaire ses 5 secondes. Un chien qui passe sous la table sera pénalisé d’une faute.

La passerelle
Le chien qui saute de l’obstacle avant d'avoir touché des quatre pattes la partie descendante est pénalisé d'un refus. 

La balançoire
Le chien qui saute de la balançoire avant d'avoir franchi l’axe de basculement est pénalisé d'un refus. La balançoire doit obligatoirement toucher le sol avant que le chien ne la quitte, sinon : faute = 5 points. 

La palissade
Le chien qui saute du plan incliné avant d'avoir posé les quatre pattes sur la partie descendante est pénalisé d'un refus. 

Le slalom
Au départ, le premier piquet doit se trouver à la gauche du chien, le deuxième à sa droite et ainsi de suite.
Toutes les mauvaises entrées seront pénalisées d'un refus, par contre les fautes dans le slalom même seront limitées à 5 points maximum.
L’obstacle doit être franchit correctement avant de négocier l’obstacle suivant, si le conducteur n’en tient pas compte et franchit l’obstacle suivant, le chien sera éliminé.
Un chien qui remonte le slalom à l’envers de plus de deux portes sera éliminé.

Le saut en longueur
Les éléments du saut en longueur seront disposés ascendant de manière à obtenir un saut de minimum 0,40 m à 1,50 m maximum. 
« S »: de 40 a 50 cm (2 éléments), « M »: de 70 a 90 cm (3 a 4 éléments), « L »: de 120 a 150 cm (4 a 5 éléments).
Sauter à travers, passer à côté de l’obstacle ou marcher dans le saut en longueur sera pénalisé d’un refus.  
Renverser un élément ou poser une patte ou deux pattes sur le sol entre les éléments, ou sur un des éléments sera pénalisé de 5 points. Toucher un des éléments n'est pas pénalisé. 
Le chien ou le conducteur ne doivent pas être sanctionnés lorsqu’ils touchent ou renversent l’un des poteaux marqueur du saut en longueur, même si ceci provoque la chute de l’un des éléments.

Haie Doubles
Doit être jugé de la même façon d’une haie simple.

Le pneu ouvrant
Si le pneu s'ouvre en cas de refus: élimination
Si le pneu s'ouvre quand le chien le passe: 5 points de pénalisation.  

 

3° FAUTES ENTRAINANT L’ELIMINATION
- Incorrection envers le juge
- brutalité envers son chien 
- dépassement du TMP
- au troisième refus 
- ne pas prendre les obstacles dans l’ordre imposé
- oublier de passer un obstacle
- prendre les obstacles dans le mauvais sens
- le conducteur passe lui-même un obstacle, saute par-dessus ou passe par-dessous   l’obstacle
- le chien ou le conducteur détruisent un obstacle qui ne pourra plus être négocié orrectement.
- le conducteur tient quelque chose en main 
- le conducteur replace le chien au départ après que celui-ci ait passé la ligne   «Départ » (sauf sur ordre du juge) 
- le conducteur déclenche le comptage électronique de la table, si cette table est  utilisée 
- le chien porte un collier
- arrêt définitif du parcours par le conducteur qui sort du terrain sans ordre du juge 
- le chien s'oublie, quitte le terrain ou n'est plus sous le contrôle de son maître.
- le chien mordille constamment le conducteur.
- départ sans l'autorisation du juge.

L'élimination entraîne la disqualification et la sortie immédiate du conducteur et de son chien, sauf avis contraire du juge. Elle doit être signifiée clairement (coup de sifflet etc.) par le juge. 
Tous les cas non prévus seront résolus par le juge, étant entendu que du début à la fin du concours, le juge doit faire preuve d'une égale mansuétude ou de la même sévérité. 

4° CAS DE FORCE MAJEURE

 Pour des raisons indépendantes de la volonté du conducteur, obstacle tombé par le vent, tissu du tunnel souple entortillé, le juge peut arrêter le conducteur.
Après la remise en état de l’obstacle le juge fera repartir le chien au début du parcours. Toutes les pénalités reçues auparavant restent valables, mais il n’y aura plus de pénalité jusqu’à l’endroit de l’arrêt. Le conducteur s’appliquera à négocier son parcours dans les meilleures conditions.


QUALIFICATION / BREVET AGILITY 

Pour les épreuves, les « qualificatifs » suivants seront décernés:
 de 0 à 5,99 points de pénalités totales  Excellent
 de 6 à 15,99 points de pénalités totales  Très bon
 de 16 à 25,99 points de pénalités totales Bon
 au-dessus de 26 points de pénalités totales Non classé
Par pénalités totales, il faut entendre: les fautes aux obstacles (par point) et les pénalités de dépassement du TPS. 

Le BREVET D'AGILITY FCI sera attribué au chien ayant obtenu 3 qualificatifs Excellent sans fautes sous deux juges différents, lors de trois épreuves en Agility 1er degré.

 

CLASSEMENT 

Le classement se fera en tenant compte : 
1°  du total des pénalités (pénalités/parcours + pénalités temps)
2°  en cas d'égalité du total des pénalités, on classera en premier le chien ayant le moins de pénalités/parcours
3°  en cas d'égalité du total des pénalités et égalité des pénalités/parcours, on tiendra compte du temps réel

Exemple :
 pour un TPS de 60 secondes

Dossard

Pénalités

Temps réel   

Pénalités     temps      

Pénalités      parcours       

Classement

7

5

58,71

0,00

5,00

3

12

0

65,00

5,00

5,00

1

18

5

57,25

0,00

5,00

2

4

0

68.32

8,32

8,32

4

15

10

59,17

0,00

10,00

6

2

5

65,00

5,00

10,00

5